Vous êtes ici : Accueil > Le Collège > 13 novembre 2015
Publié : 19 novembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

13 novembre 2015


Les attentats qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis ce vendredi 13 novembre ont atteint une nouvelle fois le cœur de notre République. Le Président de la République a déclaré l’état d’urgence, trois jours de deuil national ainsi que l’organisation d’une minute de silence en hommage aux victimes. Elle sera respectée dans tous les collèges de France. L’École de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect.

L’école Républicaine est là aussi pour vous rappeler notre devise « Liberté, égalité, fraternité »

  • La Liberté, qui commence par la liberté de pouvoir vivre en paix
  • La Fraternité en appelant à l’unité et en refusant les amalgames injustes et générateurs de haine et de conflits
  • l’Égalité en ne reconnaissant comme seule référence que le Droit et la Loi Républicaine.
    La devise de Paris, fluctuat nec mergitur (elle tangue mais ne coule pas) doit être là pour nous de rappeler que notre nation ne se laissera pas détourner de ses valeurs et qu’elle les défendra.

Pour finir et avant de nous recueillir en silence pour prendre le temps de réfléchir, le collège Jean Moulin souhaite vous faire part d’extraits d’un texte de l’un de vos professeurs :

« Difficile de croire qu’une simple formule de mathématiques, que la lecture d’un texte littéraire, qu’une leçon d’histoire, qu’une expérience en sciences, qu’un match de basket… soient importants. Impossible de réaliser que ce sont des hommes, qui ont décidé, de manière arbitraire, de mettre fin à la vie de leurs semblables.

Et pourtant, il est nécessaire de ne pas oublier...

Que c’est à nous, les amoureux de la vie, de montrer que partager un repas, un concert, une discussion sur une terrasse, autour d’un verre, n’est pas qu’un passe-temps.
Que c’est à nous, qui préparons les enfants à la vie d’adulte, de leur faire comprendre qu’apprendre une formule de mathématiques, que la lecture d’un roman, qu’une discussion en classe, qu’un match sportif, c’est construire pierre par pierre leur avenir et leur donner les moyens de lutter contre l’obscurantisme et l’absurdité.
Et que pour combattre l’Absurde, l’ignoble, l’inimaginable, nous avons aussi nos armes : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité mais aussi l’Amitié, le Partage, l’Ecoute et la Patience. »